Alban part donc aujourd’hui !

Mais vous vous posez certainement les questions de savoir pourquoi, comment et où exactement ?

Alban a préparé cette expédition depuis deux ans, il part dans l’Arctique et plus précisément sur le Passage du Nord Ouest. Il a prévu une aventure de deux ou trois mois, cela va dépendre de l’état de la glace et de la possibilité ou non d’utiliser une voile de kite qui lui permettrait de faire de nombreux kilomètres. C’est donc la nature qui va décider de son parcours. A l’origine il a prévu de partir du village de #Kugluktuk en direction du village de Cambridge Bay distant d’environ 500 km.

Ensuite, il repartira en fonction de la météo, de l’état de la glace et de la date, en direction du village de Résolute Bay ou celui de Gjoa Haven en deuxième option. Cette décision sera prise en concertation avec son équipe et son routeur météo en temps voulu. C’est également dans cette partie de l’expédition qu’il plongera sous la banquise Arctique.

Cette aventure, pour Alban n’est pas un exploit sportif. Il ne s’agit pas de parler de records (d’ailleurs, il n’a pas du tout l’esprit de compétition). Ce qui importe dans l’aventure #Arktic, c’est de passer du temps avec la nature, sur la banquise. La voir,la sentir, vivre avec elle. Le fait de faire un parcours de 500, 1000 ou 1500 lui permets tout simplement d’avoir un large éventail d’un paysage polaire afin d’en ramener des images, faire un film et un livre, mais aussi témoigner dans des conférences et des écoles. Il souhaite avant tout montrer ce qui est beau afin d’avoir envie de le préserver. Il souhaite faire rêver les gens, montrer que tout est possible, que la vie mérite d’être vécu a fond, de se dépasser et de rester libre avant tout…

Alban souhaite également, servir à quelque chose, être un conquérant de l’utile. C’est pour cette raison, qu’il organise ses expéditions afin de récolter des informations scientifiques qui permettent de mieux comprendre l’évolution de notre environnement dans des milieux extrêmes. Plus on comprend le monde, mieux on peux le protéger. Nous reviendrons un peu plus tard sur les programmes scientifiques que va réaliser Alban pendant l’expédition…

Voilà, vous comprenez mieux pourquoi il part, mais aussi pourquoi il va découvrir le luxe du monde de demain, cette liberté que l’on perd petit à petit chaque jour, ces polémiques qui pollue la nature humaine. Il souhaite tout simplement VIVRE et vous le faire partager.

Souhaitons lui bonne route et bon vent !

 

N’hésitez pas à suivre « AlbanMichon » sur Facebook, Twitter et Instagram !

Pin It on Pinterest

Share This